24 octobre 2006

ça fait tellement du bien d’avoir une bonne dose d’optimisme. Si seulement tous les joursde la  Vie peuvent en etre ain   si.

Certes , il n’y a rien de spécial, aucun bonheur qui s’est présenté. Plutot le décor est toujours le meme avec les memes éléments qui te déçoive. Mais il y a paradoxalement , un feu d’optimisme qui brule en moi, dont j’essaye mais en vain jusqu’ici de connaitre l’origine. Peut un Bonheur tant recherchez qui s’annonce, peut etre un autre tournant de ma vie que j’ai tant souhaité qui envoie ces lueurs. Je ne sais point. Mais est-il que je suis bizarrement de très bonne humeur, avec une flamme d’optimisme au fond et une sourire de joie « peut etre dirait-on anticipée »                                                                                           

La Vie ne va point me décevoir. Je la crois, puisque c’est de mon Droit.

Samédi Rayonnant

14 octobre 2006

Un samedi toute rose comme je les aime. le moral  au beau fixe avec une bonne dose d’optimisme:tout est pour le mieux aujourd’hui. Mais seulement; seul grain de sel qui manque à cette mixture: l’Amour. En meme temps je sais qu’on ne peut le forcer , ou se mettre à le chercher. Il vient tout seul:peut etre de chez toi où d’ailleurs sous des cieux que tu ne peux jamais imaginer, ou peut etre toujours tu,le cotoies déjà sans le savoir. C’est un sentiment qui sait se faire respecter et se faire huuumm!!!! La dernière fois qu’il m’a quitté, on s’était donné rendez-vous pour ……. Je l’attend. Et je crois cette fois ce sera pour toujours. Plus question de le laisser partir, car je sais désormais comment l’entretenir. Il est comme une femme; il faut chaque fois le couvrir d’éloges. Et elle te comble de toute sa rougeur pétillante , vive de passions. Je l’attends….

Etonnant Déterminisme

3 octobre 2006

Je trouves particulièrement assez paradoxal la résolution des pays européens depuis un temps à fermer leur frontière à l’immigration, surtout les africains qui , il faut le reconnaitre , se reclament aujourd’hui champion en la matière. Et ces résolutions des pays occidentaux,viennent d’etre couronnés par les lois Sarkozy en france avec pour point fort l’expulsion spectaculaire des élèves etrangers non en regle cet été.
En soi, je ne suis point contre ces nouvelles regles européennes. C’est tout a fait normal et je le soutiens vivement d’ailleurs, que tout pays a le droit de protéger ses frontieres et de fixer des regles pour toute personne désireuse de s’y faire hebrger. Mais alors convenons qu’il est un peu paradoxal cette mobilisation subite de nos freres blanc à repousser les étrangers chez eux. Et paradoxe toujours, c’est en ce momnt que les africains démontre toute leur déterminisme à aller partager avec le blanc son « Eldorado » malgré les terribles méandres auxquelles ils savent trés bien seront confrontés.
On dirait la tectonique des premieres age de la planète. Autrement une tectonique humaine.

Quelle appréciation en faites-vous?

Embarras Bizarre

9 septembre 2006

Il y a de ces moments où tu ne sais à quel de tes voeux donner priorité. On en a tellement. Et l’autre paradoxe,c’est qu’il est dit qu’il faut concentrer ses energies sur un voeux avec des précisions bien claire pour qu’il devienne réalité.Une loi de la nature. Et d’ailleurs la regle semble etre la meme, meme en religion. Et personnellement , j’avoues que j’y crois. Il faut que les choses suivent un certain ordre, respectent une certaine rigueur pour pouvoir bien se réaliser. Mais c’est qu’on a toujours du mal à respecter ce maxime de la vie. Moi personnellement , j’ai un mal fou à respecter ce maxime que j’épouse bien pourtant . POURQUOI?
L’autre paradoxe que je vis actuellement , et ça me torture sérieusement ces temps, c’est qu’il y a ce projet là que j’ai toujours nourri, et que je suis sur en me mettant au travail j’ai de forte chances de réaliser , et le plus rapidement possible. Mais j’ai une paresse bizard ces temps ci .On dirait un envoutement . Pourtant , je crois difficilement à ces histoires de pressions extérieures. Alors là, très difficilement. IL est sur que seul le travail libère. Mais , j’ai un mal fou à me mettre au travail. C’est bizarre. Trop Bizarre. Surement, je crois que ça vous est une fois arrivé. Alors que fais-t-on . Que dois-je faire?

14 août 2006

Je reviens d’une semaine d’hospitalisation pour une infection digestive. Ce bref temps parmi les malades m’a permi de voir combien sommes nous fragile , sans la moindre force , alors que nous passons chaque seconde , chaque tierce à nous pensez puissant, invincible capable de tout dominer. Le paradoxe ironique , est que la réalité ne nous reconnais la moindre puyissance sur la moidre seconde. En fait Rousseau a raison quand il écrivait des siecles plus tot que  »l’homme n’est qu’un Roseau mais un roseau pensant . » Et c’est en cela seulement que nouys sommes grands. Je me suis rendu compte de combien nous pouvons mine de rien etre à la merci de tous. Aliter là sur ton lit . Incapable de te faire meme tes propres toilettes.Bavant devant tes plats les plus apprécier , mais impossible d’avaler la moindre miette.

 L’home n’est rien!!!

Je ne sais quoi faire

22 juillet 2006

Jesuis depuis un temps dans une sorte de tunnel ou je me suis introduit et d’ou je ne voit plus aucune lueur. Nouveau Technicien en Communication ( Bts et Dts à la fois) je ne sais pour le moment quoi faire. Le marché de l’emploi est déjà saturé et au Togo où le talent , l’efficacité ne sont plus les césams d’obtention d’emploi, mais plutot ,fidèle à notre culture de complaisance qui nous a d’ailleurs récompensé des 40 ans de dictatures, il faut appartenir à un cercle vicieux ou accepter de rire à une gueule sur laquelle vous auriez craché .

En soi , mon plus grand désir est de me développer dans la Communication Sociale, étant  d’ailleurs journaliste , mais où trouver les moyens. Des jeunes filles  exploitées(portefaits),violées au grand marché de lomé; des enfants laissés à eux meme qui pillulent dans nos rues et sur les dépotoires et d’autres pour se trouver un toit se laissent exploiter , des femmes devenues à la fois mere et pere de famille , du fait de la démission des hommes (une particularité à la société togolaise). Tout ceci soutenu par le  recul continuel ,depuis un temps, du taux de scolarité ,surtout dans le milieu rural avec dans son cortége moins de 4% de filles qui atteignent les études supérieures.

Il me plait donc de mener un plaidoyer , faire un lobbying communicationnel en faveur de ces oubliés de ma société. Mais ai-je les moyens? J’y réfléchi toujours.

Ma personne

9 juillet 2006

je me nomme Joèl EGAH , journaliste à Radio Nostalgie lomé . A 27 ans , je  suis arrivé à une étape où j’exprime du dégout pour ma société. Un problème de  mentalité bien sur. et mon plus grand désir, un impératif meme je dirai , est de m’ouvrir au monde,confronté mes idées , me défouler avec d’autres humains de la terre , qui surement n’ont pdes mentalités aussi crispées , si réduites que mes envirronants immédiats ici. Je crois que vous lisez déjà à travers ces lignes ce qu’est Joél EGAH. Très libre, très épanouis, je dois confier également que j’ai besoin d’amour ou encore d’une autre histoire sentimentale avec une femme d’une autre horizon que la mienne. Je vous suis ouvert !!

Bonjour tout le monde !

7 juillet 2006

Bienvenue sur Unblog.fr. Ceci est votre premier post. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer !
Des questions ? Visitez les forums d’aide !